Comprendre les nuances entre le vin bio et le vin nature

Dans le monde du vin, il est parfois difficile de s’y retrouver entre toutes les appellations et certifications. De plus en plus de consommateurs sont à la recherche de produits plus respectueux de l’environnement et de leur santé. C’est pourquoi nous entendons de plus en plus parler de vins biologiques et naturels. Mais quelles sont réellement les différences entre ces deux types de vin ? Cet article a pour objectif de vous éclairer sur ce sujet et de vous aider à mieux comprendre les spécificités de chacun.

Le vin bio : une certification officielle

Les vins biologiques répondent à des critères stricts établis par différents organismes de certification. En France, c’est l’organisme Ecocert qui est chargé de délivrer cette certification. Pour être certifié bio, un vigneron doit respecter plusieurs règles dans la culture de ses vignes et dans la vinification de son produit.

Les règles de la viticulture biologique

Tout d’abord, aucun pesticide, herbicide ou engrais chimique ne doit être utilisé dans les vignes. Les vignerons doivent donc se tourner vers des méthodes de traitement naturelles telles que l’utilisation de cuivre, de soufre, d’infusions de plantes ou encore de préparations à base de levures. Les interventions mécaniques sont quant à elles privilégiées pour le travail du sol et l’élimination des mauvaises herbes.

Les critères lors de la vinification

Lors de la vinification, les vignerons bios doivent également respecter des règles spécifiques en matière d’additifs et de techniques de production. Par exemple, l’utilisation de levures exogènes est autorisée, mais dans des quantités inférieures à celles utilisées par les viticulteurs conventionnels. L’acidification et la chaptalisation sont elles aussi réglementées.

A lire aussi :  Les secrets pour servir le vin à la température idéale

Le vin nature : une démarche plus radicale

Contrairement au vin bio, le vin nature ne possède pas de certification officielle. Cependant, il existe différents labels tels que Nature & Progrès ou encore Vin Méthode Nature qui permettent aux consommateurs de se repérer. Les vins naturels vont encore plus loin que les vins biologiques, car ils revendiquent une absence totale d’intrants chimiques aussi bien durant la culture de la vigne que lors de la vinification.

Une viticulture encore plus saine

En ce qui concerne la viticulture, les vins naturels vont donc renforcer les pratiques déjà présentes dans le cadre du label bio et exclure totalement l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse. Certains vignerons vont même jusqu’à utiliser des préparations biodynamiques pour renforcer la vie des sols et favoriser la diversité biologique de leur vignoble.

Un processus de vinification minimaliste

Pour les vins naturels, l’objectif est également de limiter au maximum les interventions humaines lors de la vinification. Ainsi, les additifs et les techniques œnologiques utilisés sont réduits à leur plus simple expression. Par exemple, les sulfites, qui servent à la conservation du vin, sont très peu voire pas du tout ajoutés. De même, la filtration et la clarification des vins se font généralement de manière naturelle ou mécanique sans utilisation d’intrants.

Les différences entre le vin bio et le vin nature

Il convient donc de bien distinguer ces deux types de vin :

  • Le vin bio : une certification officielle garantissant le respect de règles précises en termes de viticulture et de vinification.
  • Le vin nature : une démarche volontaire et non encadrée par une législation spécifique, allant encore plus loin dans l’exclusion de produits chimiques et les techniques de production.
A lire aussi :  Où acheter ses vins ?

Le goût du vin

Vins

En ce qui concerne le goût, il existe souvent une différence notable entre un vin bio et un vin nature. Les vins naturels possèdent généralement un profil aromatique plus large et peuvent surprendre par certaines notes atypiques. C’est en partie dû à l’absence de traitements chimiques et aux vinifications minimalistes permettant une meilleure expression du terroir. Néanmoins, chaque vigneron apporte sa touche personnelle à son produit, et il serait réducteur d’affirmer que tous les vins bios ou naturels ont un goût uniforme.

Faut-il privilégier le vin bio ou le vin nature ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, car tout dépend des préférences et exigences de chaque consommateur. Certains apprécieront le caractère brut et parfois surprenant du vin nature, tandis que d’autres préféreront la démarche plus encadrée et contrôlée du vin bio.

Cependant, il est important de souligner que les vins biologiques et naturels répondent tous deux à une demande croissante pour des produits durables et davantage respectueux de l’environnement et de notre santé.

Back to Top