Les cépages rosé : que faut-il savoir ?

Le monde du vin offre une grande variété de nuances et de saveurs, mais parmi les variétés les plus délicates se trouvent les cépages rosés. D’une teinte séduisante, ils dévoilent une palette de goûts subtils et une élégance qui les distinguent. Que faut-il savoir sur ces cépages ?

Les différentes variétés de rosé, des plus aux moins connues

Le Grenache est l’un des cépages les plus couramment utilisés dans la production de vins rosés. Originaire d’Espagne, il offre un goût fruité et des arômes de fraise et de framboise. Le Cinsault, quant à lui, provient principalement de la région méditerranéenne et apporte des notes de fruits rouges et d’épices.

Le Pinot noir, également célèbre, est utilisé pour produire des vins rosés de grande qualité. Il est reconnaissable en raison des saveurs de cerise et de baies sauvages. Enfin, le Sangiovese, cépage italien, donne des rosés avec des arômes de cerise et une acidité équilibrée.

En plus de ces cépages bien connus, il existe d’autres variétés moins fréquemment mentionnées, mais tout aussi intéressantes. Par exemple, le Souvignier gris est un cépage relativement méconnu, originaire d’Allemagne. Il se distingue par ses arômes d’agrumes et de fruits exotiques, ainsi que par son acidité rafraîchissante. Avec sa couleur rose pâle et ses saveurs subtiles, il offre une alternative intéressante aux cépages plus traditionnels.

La Syrah apporte une belle profondeur et des saveurs épicées aux vins. Le Cabernet franc offre des notes de fruits noirs et une structure tannique subtile. Le Cabernet sauvignon, pour sa part, est souvent utilisé dans les vins rouges. Il peut également être utilisé pour produire des vins rosés riches et complexes.

A lire aussi :  La France, grande championne des Decanter World Wine Awards 2020

Il est intéressant de noter qu’il existe aussi des cépages blancs à peau rouge, tels que le Muscat rouge à petits grains et le Gewürztraminer. Ces variétés ajoutent une touche unique aux rosés en leur conférant des arômes floraux et épicés.

cépage vin rosé alcool bouteille souvignier gris cuve pied vigne plants

Quelles sont les particularités de ces cépages ?

Les cépages rosés sont récoltés à maturité afin d’obtenir une concentration optimale de saveurs et de sucre. Les raisins sont ensuite pressés doucement pour extraire uniquement le jus clair, en évitant tout contact prolongé avec les peaux. Cela permet d’obtenir une couleur rose pâle à intense, selon le cépage et la durée de macération.

Une autre de leur particularité réside dans la fermentation. Contrairement aux vins rouges qui fermentent avec les peaux pour une période prolongée, les rosés subissent une fermentation plus courte, généralement à basse température. Cela préserve les arômes fruités et la fraîcheur caractéristiques des vins.

En termes de structure, ils se situent entre les vins rouges et blancs. Ils offrent une légère astringence et une acidité rafraîchissante, contribuant à leur caractère léger et élégant. Cependant, certains peuvent être plus corsés et présenter une structure plus prononcée, en fonction du cépage utilisé et des techniques de vinification employées.

Les cépages rosés sont appréciés pour leur polyvalence en matière d’accords mets-vin. Leur caractère frais et fruité en fait des accompagnements de référence pour une variété de plats. Ils peuvent notamment être utilisés pour l’accompagnement de salades légères, de fruits de mer, de plats asiatiques épicés ou même de mets sucrés tels que les desserts aux fruits.

A lire aussi :  Le calendrier vinicole
Back to Top